MemoDomtarSuivieLivraisons2020-09-08

Depuis mars, la pandémie de la Covid-19 chamboule le quotidien de tous. Malgré l’instabilité du marché du papier, l’usine Domtar de Windsor a poursuivi ses opérations contribuant au maintien de toute la chaîne d’approvisionnement. Récemment, des enjeux opérationnels, hors de notre contrôle, ont occasionné un impact sur les livraisons de fibres à l’usine de Windsor. Nous sommes conscients que les arrêts de livraisons, délais de déchargement et changements dans le mode de fonctionnement créent de la frustration dans la chaîne d’approvisionnement et des inquiétudes pour l’avenir. En tant que partenaires, nous désirons par la présente vous informer sur ces enjeux et vous rassurer sur l’importance que nous accordons à améliorer la situation.

En 2019, nous avons entamé un projet structurant de modernisation de notre cour à bois passant de deux lignes de transformation à une ligne multilongueur. Ce changement touche toutes les sphères de l’approvisionnement en fibres, de la forêt jusqu’à l’usine. Ce projet a occasionné non seulement une nouvelle façon d’opérer nécessitant beaucoup d’apprentissages, mais également un changement au niveau de la culture dans la gestion de la fibre. Comme tout nouvel équipement de cette ampleur, plusieurs travaux d’ajustements ont dû être réalisés et d’autres sont prévus pour accroître la performance et l’efficacité. De plus, votre implication dans l’application des nouvelles normes de chargement et de qualité des rondins mises en place en juillet contribue à l’efficacité lors du déchargement et nous vous en remercions.

Au cours des derniers mois, la combinaison de livraisons accrues et de la production de copeaux en deçà des attentes ont fait en sorte d’élever nos inventaires de bois rond à un niveau important et, par le fait même, de réduire l’espace de manutention dans la cour. Par conséquent, la décision d’arrêter les livraisons de bois rond pour une période de deux semaines permettra de diminuer l’inventaire de bois rond à l’usine et ainsi redonner à la cour à bois un environnement de travail sécuritaire et favorable au déchargement de bois. Afin d’améliorer la situation, un groupe de travail accentue les démarches pour identifier des pistes de solutions et un plan d’action est en cours afin d’atteindre les objectifs de productivité fixés par le projet.

L’usine de Windsor produit du papier depuis plus de 150 ans et a confiance en son avenir. Les derniers mois ont été difficiles pour tout le monde. Vous êtes des partenaires essentiels et ensemble, nous travaillerons à améliorer nos performances et assurer notre succès. Nous vous remercions de votre collaboration et votre engagement. Nous vous invitons à communiquer avec vos responsables de contrat pour toutes questions ou préoccupations.

Benoit Beausoleil

Surintendant achat et vente de fibres

Michaël Pinard

 Directeur opération fibre et énergie

Par André Houle                                                    Le jeudi 3 septembre 2020

Nous avons constaté que depuis quelque temps l’écart de prix entre le 12 pieds et le 16 pieds sur le marché du bois de sciage de sapin et d’épinette se creuse chez plusieurs acheteurs.  Par exemple, Fontaine inc. à Woburn affiche une différence de 90 $ par Mpmp entre le prix du 12 et le 16 pieds.  Carrier Bégin inc. à Saint-Honoré qui est passé de mille pieds mesure de planche à la tonne et maintenant à la corde, nous affiche une différence de prix de 265 $ la corde.  Clermond Hamel à Saint-Éphrem offre 10 $ de plus la tonne pour le 16 pieds.

Il faut désormais arrêter de penser que nous n’avons pas d’arbres pour façonner le produit le plus en demande.  Si nous sommes capables de couper une bille droite et saine en longueur de 16 pieds qui contient un diamètre au fin bout de 6 pouces et plus alors nous augmenterons nos revenus.

Nous avons raison de comprendre qu’il y a un meilleur rendement à produire uniquement du 12 pieds à prix égal, en plus lorsque le bois est mesuré au Mpmp.  Il faut saisir l’opportunité maintenant alors que le 16 pieds est avantagé par des différences importantes sur le 12 pieds.  De plus, produire une bille vendue à la tonne devrait nous encourager à couper plus long.  Le message est clair, il faut produire beaucoup plus de 16 pieds.

Les acheteurs réclament depuis longtemps plus de 16 pieds pour rendre leurs usines plus performantes et répondre à la demande du marché.  Par leur écart de prix, maintenant ils nous démontrent leur besoin et leur volonté.

 

Baisse de la demande pour le sapin et l’épinette en 8 pieds

Il y a de toute évidence un manque d’acheteurs de bois court pour le bois de sciage de sapin et d’épinette.  Nous vous recommandons de ne pas couper de 8, 9 ou de 10 pieds sans avoir une entente avec un acheteur de ce produit au risque de voir votre production ne pas trouver preneur.

Augmenter ses revenus en produisant plud de 16 pieds-Texte André 3-09-2020

 

AVIS À TOUS NOS FOURNISSEURS DE BOIS ROND

Fermeture temporaire BOIS ROND en raison de gestion des stocks

du : Vendredi 28 août – 22 h 30

au : Dimanche 13 septembre – 23 h 30

TO ALL ROUNDWOOD SUPPLIERS

Temporary closing FOR ROUNDWOOD Due to inventory management

from : Friday, August 28th – 11:30 pm

to : Sunday, September 13th – 11:30 pm

Merci de votre attention! / Thank you for your attention

Le département du Commerce des États-Unis a violé plusieurs articles d’un important accord international en imposant des droits compensateurs sur les importations de bois d’œuvre en provenance du Canada en 2017, a tranché l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

 

Publié le 24 août 2020 à 13h06Partager  

LA PRESSE CANADIENNE

 

Dans une décision de 257 pages rendue publique lundi, l’OMC donne raison à la plupart des prétentions d’Ottawa voulant que Washington n’a pas respecté l’Accord sur les subventions et les mesures compensatoires.

 

Le gouvernement du Québec estime qu’il s’agit d’une « victoire importante » qui confirme ses prétentions que le régime forestier de la province respecte les règles du commerce international et qu’il ne devrait pas être assujetti à des droits compensateurs américains.

 

Les tarifs américains sont une véritable « injustice » et Washington devrait « mettre fin définitivement au conflit du bois d’œuvre » en retirant les freins au libre-échange entre les deux marchés, a estimé le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, dans un communiqué.

 

 

Le Québec affirme que le bois collecté dans les forêts publiques est vendu à sa juste valeur marchande et qu’il n’est pas subventionné.

 

Se réjouissant de la décision, le Conseil de l’industrie forestière du Québec estime qu’elle donne à Ottawa des « arguments de poids » pour demander aux États-Unis de cesser leurs « mesures protectionnistes contre-productives ».

 

« Les tribunaux internationaux ont toujours donné raison au Canada dans un litige qui s’étend sur plusieurs décennies, a écrit l’association. Le rapport d’aujourd’hui arrive à la même conclusion en spécifiant que l’imposition de droits de douane est contraire aux obligations internationales des États-Unis. »

 

La récolte et la transformation du bois et du papier sont un moteur économique pour 900 municipalités québécoises et font vivre 60 000 travailleurs, selon l’industrie.

https://www.lapresse.ca/affaires/economie/2020-08-24/decision-de-l-omc-sur-le-bois-d-oeuvre-le-quebec-crie-victoire.php?fbclid=IwAR1f5597RDo_2pWVZJlKb0a_fl_tMPyRtMTbP5ZrcEQE8Mlflqw7wd8N7UU

 

 

 

 

TECHNICIEN FORESTIER
Chargé de projet

Le Syndicat des Producteurs forestiers du Sud du Québec représentant plus de 19 500 producteurs forestiers visés par le Plan conjoint des Producteurs forestiers du Sud du Québec sur son territoire situé en Montérégie, Estrie, Chaudière-Appalaches et Centre-du-Québec est à la recherche d’un technicien forestier. Le Syndicat agit à titre d’Office de mise en marché des bois pour ses producteurs qui vendent à plus de 40 scieries, papetières et autres acheteurs leur bois en provenance de la forêt privée.

Description sommaire du poste:

Offre d’emploi technicien forestier 04-08-2020

Par André Houle

Pour accélérer les entrées de bois dans les usines, de plus en plus performantes et gourmandes, les acheteurs se tournent vers les achats à la tonne pour sauver du temps et des frais de mesurage. Un mesurage au volume comme le pied mesure de planche (pmp), le mètre cube ou la corde est stable, visuel et concret pour le producteur. Le mesurage à la pesée n’est pas vérifiable en forêt donc abstrait pour les fournisseurs. Les nombreux éléments suivants influences les poids : les essences, la densité, les délais avant le transport, les facteurs climatiques, la provenance géographique, la carie etc

Pour être équitable et trouver les parfaits facteurs de poids par volume, ce que l’on nomme dans le monde du mesurage, le facteur masse/volume, il faudrait avoir des prix différents par essence, par densité et par niveau d’humidité du bois. Une trop grande liste de prix chez un acheteur de bois n’apporte pas nécessairement de confiance chez le vendeur.

Afin de vous aider à comparer un prix à la tonne qui est une surprise à chacun des chargements de bois à un prix au volume qui est plus concret, nous vous présentons des tableaux contenant des facteurs masse/volume par essence et longueur. Vous pourrez multiplier ces facteurs par le prix affiché de l’acheteur dans la même unité afin d’obtenir la comparaison. Ces facteurs sont des moyennes et ils demeurent variable selon plusieurs éléments.

Cliquer sur le lien pour voir les tableauxhttps://spbestrie.qc.ca/wp-content/uploads/2020/06/Larbre-PLUS-express-2020-06-25.pdf

 

 

Dans quelle mesure pensez-vous que le bois est enraciné dans votre quotidien? Un peu? Beaucoup? Passionnément? En fait, probablement plus que vous ne le pensez!

Le bois fait à ce point partie de notre quotidien qu’il est difficile de nous imaginer vivre sans lui; parfois abondant, parfois structurant, parfois décoratif. Loin de n’être qu’un simple matériau, le bois est malléable, polyvalent et intemporel. En plus d’embellir nos lieux, il a plusieurs autres qualités. Découvrons-les!

Écologique

En plus d’être une ressource renouvelable, biodégradable et recyclable, le bois a la capacité de piéger et de stocker le carbone. En effet, durant toute la croissance d’un arbre, le CO2 est capté par celui-ci, le « O », l’oxygène, est libéré mais le « C », le carbone, y demeure et devient du bois. L’arbre transforme ainsi un gaz à effet de serre en un solide : le bois. Il s’agit d’un gain pour l’environnement et représente un avantage certain dans la lutte contre les changements climatiques. Ce gain se poursuivra si, à maturité, l’arbre est transformé en matériau. Le carbone demeurera ainsi emmagasiné dans le bois plutôt que d’être retourné directement dans l’atmosphère ou dans le sol.

Vertu thérapeutique

Avez-vous réalisé que la présence de bois dans une pièce peut jouer un rôle thérapeutique? Les designers et les architectes l’ont bien compris! Le bois a cette vertu de créer un sentiment de bien-être psychologique. Pensons à l’ambiance créée lorsqu’un feu de foyer réchauffe la pièce, ou encore l’omniprésence du bois dans les lieux de détente, spas et autres centres de santé. Le bois fait du bien, il appelle au calme et à la plénitude; il est apaisant. Il contribue à diminuer le stress, la pression et le rythme cardiaque.

Capacité acoustique

Il y a une association naturelle entre le bois et la musique. La musique, c’est une forêt qui chante. Dans l’univers de la musique, le bois est partout. De la scène aux instruments, le bois orchestre la vie musicale et rend possible l’expression des talents des guitaristes, violonistes et pianistes pour ne nommer que ceux-là. Sans le bois, comment sonnerait la musique?

Valeurs culturelles et artistiques

L’art permet d’observer les nuances de notre monde de plus près. Cet univers artistique riche et diversifié est propre à chaque peuple et, au Québec, le bois en fait pleinement partie. Ce bois issu de notre forêt met en évidence les sonorités, agrémente les visuels de ses textures et couleurs et orne les décors de ses multiples déclinaisons. Que ce soit dans la sculpture, le théâtre, la peinture, l’architecture, les arts graphiques, la poésie, la photographie, la littérature, et maintenant l’art numérique, le bois inspire la création.

Le bois fait partie de nous. Par sa présence, ce matériau écologique nous protège, nous fait du bien et embellit notre environnement. Il est enraciné dans notre quotidien.

Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs

 

Mesures gouvernementales développées en lien avec la COVID-19 qui peuvent présenter un intérêt pour les PME et les travailleurs. Pallier
Canada Québec
1. Programme de crédit aux entreprises (PCE) x
1.1 Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes – Prêts sans intérêt pouvant atteindre 40 k$. x
1.2 Programme de garantie et de prêts pour les PME x
1.2.1 Programme de prêts conjoints pour les PME – Prêts pouvant atteindre 6,25 M$ x
1.2.2 La Garantie – PCE d’EDC – Prêts pouvant atteindre 6,25 M$ x
2. Assouplissements offerts par la BDC – modification des modalités de remboursement, etc. x
3. Programme financement relais BDC Capital x
4. Moratoire, accélération de garantie de prêts et assouplissements de l’assurance-crédit – Développement économique Canada x
5. Report des paiements – Agence du revenu du Canada (ARC) x
6. Subvention salariale de 75 % pour les entreprises x
7. Assouplissement des règles pour les prestations de maladie de l’assurance-emploi x
8. Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE) – Garantie de prêt (privilégié), garantie d’une marge de crédit ou prêt d’un montant minimal de 50 k$. x
9. Programme d’aide pour les petites entreprises et les commerces (PAPEC) – Prêt ou garantie de prêt d’un montant maximal de 50 k$. x
10. Fonds local d’investissement (FLI) : Moratoire de trois mois pour le remboursement (capital et intérêts) des prêts accordés par l’entremise des FLI. x
11. Moratoire de six mois sur le remboursement de capital – Investissement Québec x
12. Enveloppe de 4 G$ de la Caisse de dépôt et placement du Québec pour répondre aux besoins spécifiques de liquidité des entreprises, qu’elles soient déjà en portefeuille ou non (prêt). x
13. Assouplissement à l’égard des paiements – Agence du revenu du Québec (ARQ) x
14. Programme d’aide temporaire aux travailleurs (PATT COVID-19)- Aide financière de 573 $ par semaine x
15. Programme incitatif pour la rétention des travailleurs essentiels (PIRTE) x
16. Programme actions concertées pour le maintien en emploi (PACME) x
17. Report de la date limite de production des déclarations de revenus au 1er juin 2020 et remise des montants dus au 31 août 2020. x x
18. Suspension de la facturation des volumes récoltés – Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs x
19. Bonification des grilles de valeur des travaux sylvicoles 2020-2021 – Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs x

Cliquer sur le lien ici-bas pour le tableau en PDF

 

 

 

 

Le suivi des deux nouveaux règlements du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) encadrant les activités réalisées en milieux humides et hydriques sera complexe en milieu forestier. Ces projets de règlements sont présentement en consultation jusqu’au 19 mai et les versions définitives devraient être adoptées d’ici la fin de l’année pour une entrée en vigueur le 31 décembre 2020. La FPFQ participera à cette consultation, comme elle le fait dans ce dossier depuis 2013, pour proposer des mesures qui soient logiques et compréhensibles pour les propriétaires et producteurs forestiers.

Afin de faciliter la compréhension de ces projets de règlements par le producteur forestier, la FPFQ a produit le tableau suivant résumant les activités permises. Évidemment, ce tableau ne remplace pas les exigences qui sont détaillées dans le règlement officiel. Il est d’ailleurs recommandé de faire appel à son conseiller forestier pour identifier et délimiter les milieux humides et hydriques sur sa propriété. Méfiez-vous, des amendes sévères sont prévues dans ces règlements pour les contrevenants.

Au Règlement sur l’encadrement d’activités en fonction de leur impact sur l’environnement (REAFIE), de nombreuses activités sylvicoles seront permises dans les milieux humides et hydriques sans nécessiter d’autorisation préalable du MELCC. Mais attention, des conditions doivent être respectées pour bénéficier des exemptions ou des déclarations de conformité au règlement. Ces conditions sont présentées dans le Règlement sur les activités dans des milieux humides, hydriques et sensibles (RAMHHS).
Rappelez-vous que si vos travaux ne correspondent pas à ceux décrits dans ce tableau, une autorisation préalable du MELCC pourrait être nécessaire pour intervenir dans un milieu humide, une bande riveraine ou un cours d’eau.

Pour voir les tableaux et lire l’article en entier, veuillez cliquer sur le lien ici-bas !

Projet de règlements des activités en milieux humides et hydriques en forêt privé