Mise en marché collective du bois de sciage de sapin-épinette

Le Syndicat des producteurs forestiers du Sud du Québec amorce officiellement la rédaction d’un nouveau projet de modification règlementaire

 

Sherbrooke, le 13 septembre 2022 – Le conseil d’administration du Syndicat des producteurs forestiers du Sud du Québec (SPFSQ) a convenu à l’unanimité d’amorcer la rédaction d’un nouveau projet de modification règlementaire afin d’instaurer, par l’établissement d’une agence de vente, un système de mise en marché collective pour le bois de sciage de sapin-épinette dans la région. Les délégués élus seront appelés à se prononcer sur ce projet lors d’une Assemblée générale extraordinaire qui aura lieu le 10 novembre prochain.

 

Cette décision, communiquée aux propriétaires forestiers à la fin de la semaine dernière, fait suite à la résolution votée à l’unanimité par leurs représentants élus lors de la dernière assemblée générale annuelle du Plan conjoint qui a eu lieu au printemps dernier. Celle-ci mandatait les administrateurs du Syndicat à procéder de la sorte « si ceux-ci le juge[aient] pertinent à la lumière des commentaires recueillis lors de la consultation élargie ». Cette résolution faisait elle-même suite à une première décision rendue par la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec (RMAAQ) à l’automne dernier après une première tentative du Syndicat en lien avec l’instauration de la mise en marché collective pour le bois de sciage.

 

Large insatisfaction quant au prix du bois de sciage, appui massif à sa mise en marché collective

 

Il faut dire que les résultats de la consultation, qui comprenait notamment un sondage représentatif mené auprès des propriétaires forestiers de la région par la firme spécialisée AGÉCO, sont sans ambiguïté. En effet, 2 propriétaires forestiers sur 3 se déclarent insatisfaits des prix versés par les industriels pour leur matière première. Rappelons qu’au cours des 10 dernières années, ce prix a stagné, alors que le prix du bois vendu en quincaillerie a, pour sa part, plus que doublé.

 

Autre fait saillant de la consultation : un appui fort, presque consensuel, est exprimé par les propriétaires forestiers envers d’éventuels outils de mise en marché collective pour leur bois de sciage de sapin-épinette. 85 % d’entre eux sont effectivement favorables à une négociation collective du prix du bois de sciage de sapin-épinette sous l’égide du Syndicat. De plus, 74 % se disent favorables à une négociation collective du prix du transport du bois de sciage de tous types par le Syndicat. Le sondage révèle également que les propriétaires forestiers ont un attachement très fort au principe d’équité : 82 % d’entre eux croient qu’à qualité égale, tous les propriétaires devraient recevoir un prix égal.

 

Vers une Assemblée générale extraordinaire le 10 novembre prochain

 

Comme le veulent les procédures, la nouvelle proposition de modification règlementaire devra être soumise au vote et recevoir l’aval des délégués élus plus tôt cette année par les propriétaires forestiers. Le Syndicat convoquera à cette fin une Assemblée générale extraordinaire le 10 novembre prochain.

 

Avant cette assemblée, le Syndicat prévoit, dès que sa rédaction sera terminée, présenter la nouvelle proposition de modification règlementaire aux propriétaires forestiers. Une séance d’informations sera organisée afin de répondre aux questions.

 

Veuillez noter que le rapport de consultation sommaire est disponible sur le site Web du Syndicat, à l’adresse suivante : https://spbestrie.qc.ca/wp-content/uploads/2022/09/Rapport_ConsultationSPFSQ_Sommaire_220902_VF-1.pdf.

 

– 30 –

 

Informations :

Francis Bouchard

Téléphone : (438) 921-9337

Courriel : francis@fbouchard.pro

Source: Le Syndicat des producteurs forestiers du Sud du Québec amorce officiellement la rédaction d’un nouveau projet de modification règlementaire

 

Mise en marché du bois de sciage de sapin-épinette : exprimez-vous dès maintenant!

Pour voir le communiqué intégral en PDF, cliquez ici:  Communiqué

 

Sherbrooke, le 13 juin 2022 – Le Syndicat des producteurs forestiers du Sud du Québec invite les propriétaires forestiers et les autres acteurs de la filière forestière intéressés à faire connaître dès aujourd’hui leur opinion quant à la mise en marché du bois de sciage de sapin-épinette dans la région en visitant le https://spbestrie.qc.ca/opinion-sciage/.

Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées lors de la vente de votre bois de sciage sapin-épinette? Au cours des dernières années, avez-vous rencontré des problématiques particulières quant au transport de votre bois de sciage? Les participants seront invités à répondre à ces questions, et à d’autres, et contribueront ainsi à dresser un portrait actuel sur les conditions et enjeux de mise en marché du bois de sciage de sapin-épinette, ce qui permettra d’identifier des pistes d’amélioration.

Cette nouvelle page Web fait partie intégrante du processus de consultation élargi actuellement en cours, qui comprend également la réalisation d’un sondage et d’ateliers de discussions, et vise à recueillir les impressions, les questions et les commentaires des propriétaires forestiers et de tout acteur régional intéressés sur la mise en marché du bois de sciage de sapin-épinette.

 

De l’avis de plusieurs propriétaires forestiers, le système actuel ne serait plus adapté à la réalité du marché du Sud du Québec et ne leur permettrait plus d’obtenir un prix juste et équitable pour leur matière première. Rappelons que les délégués élus plus tôt cette année par les propriétaires forestiers ont profité de la dernière Assemblée générale annuelle du Plan conjoint pour réitérer leur appui à la mise en place d’un système de mise en marché collective pour le bois de sciage de sapin-épinette. Une résolution, adoptée par ceux-ci à l’unanimité, « avalise l’orientation exprimée par le Syndicat à l’effet de poursuivre les démarches visant à doter la région d’un système de mise en marché collective du bois de sciage de sapin-épinette qui soit ordonné, efficace, mais aussi équitable pour l’ensemble des acteurs de la filière forestière, dont les propriétaires forestiers ».

 

Selon la résolution adoptée, le Syndicat devra notamment, au terme du processus de consultation élargi des propriétaires forestiers, juger de l’opportunité de déposer « un projet de modification règlementaire afin d’instaurer, par l’établissement d’une agence de vente pour le bois de sciage de sapin-épinette, un système de mise en marché collective du bois de sciage de sapin-épinette dans la région ». Une telle proposition, le cas échéant, devra être présentée aux propriétaires forestiers et soumise au vote de leurs représentants d’ici la fin de l’année 2022.

 

Cette page Web demeurera en ligne tout l’été, afin de s’assurer qu’un maximum d’intervenants ait la possibilité de s’exprimer. Les informations personnelles fournies par les participants demeureront strictement confidentielles. Le bilan du processus de consultation devrait être présenté plus tard cet automne.

 

 

– 30 –

Informations :

Francis Bouchard

Téléphone : (438) 921-9337

Courriel : francis@fbouchard.pro

 

 

 

 

Voici le lien vous permettant de prendre connaissance de l’addenda à l’ordre du jour de l’AGA du Plan conjoint des Producteurs forestiers du sud du Québec:

Cliquer ici :  Lettre addenda ordre du jour 2022-03-24

Le 24 mars 2022

Chers propriétaires forestiers,

La présente est pour vous aviser que dans l’avis de convocation pour l’assemblée générale annuelle du Plan conjoint des Producteurs forestiers qui va avoir lieu jeudi le 28 avril 2022 à 19h00 au Centre de foires de Sherbrooke, une erreur est survenue dans la diffusion de l’ordre du jour de l’assemblée du Plan conjoint qui est paru dans L’arbre PLUS de janvier à mai 2022, volume 35, numéro 1 à la page 2.

Voici l’ordre du jour que vous auriez dû lire :

ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DU PLAN CONJOINT

DES PRODUCTEURS FORESTIERS DU SUD DU QUÉBEC
LE JEUDI 28 AVRIL 2022 À 19H00

ADDENDA À L’ORDRE DU JOUR

 

  1.   Ouverture de l’assemblée par le président
  2.  Lecture de l’avis de convocation et adoption si en présence
  3.  Lecture des procédures d’assemblée
  4.  Lecture de l’ordre du jour
  5.  Lecture et adoption du procès-verbal de la 55e assemblée générale annuelle tenue le 26 août 2021
  6.  Présentation du rapport d’activités 2021
  7. Présentation du rapport financier 2022
  8. Nomination d’un vérificateur
  9. Mise en marché du sciage résineux sapin-épinette et transport de tous les bois de sciage
  10. Résolutions de l’assemblée générale
  11. Divers
  12. Levée de l’assemblée

Nous comptons sur votre présence à nos assemblées.

 

Nous vous rappelons que l’assemblée générale annuelle du Plan conjoint se tiendra jeudi le 28 avril 2022 à 19h00 au Centre de foires de Sherbrooke situé au 1600, boul. du Plateau-Saint-Joseph.

 

Vous avez jusqu’au 15 avril 2022 pour vous inscrire.

 

N’oubliez pas que l’inscription au préalable est obligatoire pour assister aux assemblées générales annuelles du Syndicat et du Plan conjoint.

 

Pour vous inscrire, veuillez cliquer sur le lien suivant :

 https://spbestrie.qc.ca/formations/assemblee-generale-annuelle-2022/

Martin Larrivée, ing.f.,

Directeur général

Voici le lien vous permettant de connaître les délégués élus

Cliquer ici : Liste des délégués

 

Voici le lien des délégués élus :

Cliquer ici : Liste des délégués

 

 

 

FRONT COMMUN DES PRODUCTEURS FORESTIERS POUR LA MISE EN MARCHÉ COLLECTIVE DU BOIS DE SCIAGE RÉSINEUX SAPIN-ÉPINETTE

Suite à la décision décevante rendue par la Régie des marchés agricoles et alimentaires du Québec quant à la volonté des producteurs forestiers de négocier collectivement le prix du résineux sapin-épinette, nous tenions à vous tenir informés des derniers développements dans ce dossier.

 

Plus tôt ce mois-ci, votre Syndicat des Producteurs forestiers du Sud du Québec (SPFSQ) a joint sa voix à celles du Syndicat des producteurs de bois de la Côte-du-Sud (SPBCS), du Syndicat des propriétaires forestiers de la région de Québec, de la Fédération des producteurs forestiers du Québec (FPFQ) et de l’Union des producteurs agricoles (UPA) lors d’une conférence de presse pour exprimer la frustration et la déception des producteurs forestiers à l’égard de la décision rendue par la Régie et revendiquer de nouveau la modernisation du modèle de mise en marché du bois rond vendu aux scieries.

 

Cette conférence de presse, couverte par plusieurs médias locaux, régionaux et même nationaux (vous pouvez d’ailleurs lire quelques articles ici, ici, ou encore ici) a permis de faire la démonstration claire de l’injustice à laquelle font face les producteurs forestiers, qui investissent des efforts importants afin de fournir aux scieries une matière première de qualité, mais qui en retour, n’obtiennent pas leur juste part des retombées économiques de cette filière essentielle pour le Québec.

 

Rappelons qu’en mai dernier, alors que le cours du bois d’œuvre battait des records, les producteurs du Sud du Québec recevaient à peine plus d’un dollar pour une bille de bois de 8 pieds vendu aux scieries, alors que les consommateurs pouvaient payer un 2×4 issu de cette même bille plus de 8 $. C’est moins que le prix que nous recevions en 2003 pour le même produit.

 

Si les hausses de prix records du bois d’œuvre en 2020 et 2021 illustrent de façon indiscutable l’iniquité flagrante générée par le modèle de mise en marché qui a cours actuellement dans plusieurs régions du Québec, il n’en demeure pas moins que cette iniquité ne date pas de la pandémie : elle existe depuis plus longtemps, et même beaucoup trop longtemps maintenant.

 

La conférence de presse a également été l’occasion de démontrer l’unité et la détermination des producteurs forestiers. En effet, les quatre organisations présentes pour l’occasion représentent des milliers de producteurs forestiers partout au Québec.

 

Nous avons ainsi réitéré notre volonté claire quant à l’avenir de l’industrie.

 

Cette volonté, c’est de se regrouper collectivement pour négocier le prix du résineux sapin-épinette, afin que tous les producteurs forestiers, incluant les plus petits, puissent avoir une meilleure prévisibilité et un plus grand rapport de force face à l’industrie et ainsi obtenir un prix qui soit à la hauteur des efforts investis.

 

Cette idée n’a rien de révolutionnaire, d’extravagant ou de démesuré : elle est déjà incorporée aux plans conjoints de six autres régions du Québec. Pourtant, sa mise en place est incontournable pour la pérennité de nos activités.

 

Fidèles à votre vision, nous avons également profité de l’occasion pour confirmer officiellement que le SPFSQ présentera à la Régie un nouveau projet de mise en marché collective du résineux sapin-épinette, et ce, dès les premiers mois de 2022.

 

L’objectif poursuivi sera toujours d’accroître la transparence sur le marché du bois de sciage, d’améliorer les conditions des producteurs forestiers, d’accélérer la transmission verticale de la prospérité au travers de la chaîne de valeur et de favoriser une mise en marché efficace, ordonnée, mais surtout équitable et viable pour tous les propriétaires forestiers.

 

Ce projet bonifié sera le fruit d’une consultation encore plus large, à laquelle vous serez appelés à participer et à vous exprimer, et qui rencontrera toutes les exigences telles que formulées par la Régie. Soyez assurés que, fidèles à notre habitude, nous vous tiendrons informés des développements à venir.

 

Nous ne pouvons tout simplement pas baisser les bras alors que tant de chemin a déjà été parcouru. Nous ne pouvons pas regarder ailleurs et accepter que, par découragement et désillusion, toujours plus de producteurs forestiers remettent en question l’avenir de leurs activités, en raison d’un statu quo devenu intenable. Ce combat, nous devons le mener, ensemble, pour tous les producteurs forestiers du Québec actuels, et pour ceux qui les suivront. C’est l’avenir de notre industrie qui est en jeu.

 

Évidemment, ce projet ne fera pas l’unanimité, notamment auprès de certains représentants de l’industrie forestière, qui se plaisent bien dans le statu quo actuel qui les avantage grandement.

 

Avec votre aide, cependant, nous déploierons tous les efforts nécessaires pour faire en sorte que l’année 2022 soit celle où, finalement, la volonté claire des producteurs forestiers du Sud du Québec quant à la mise en marché collective du résineux sapin-épinette sera entendue par la Régie.

 

D’ici là, je me permets de vous souhaiter, au nom de votre Syndicat, une bonne année 2022!

 

André Roy

Président